GiNGeRmOOn

Niko parle de Ginger moon

Interview croisée de Niko, batteur et chanteur

Niko, batterie et chant avec Gingermoon

Q : C’est quoi le projet Ginger Moon ?

Ginger moon , au départ une rencontre , une découverte puis une amitié bien plus que musicale, enfin l’idée que la musique s’abreuve de découvertes et que par la même s’est fondée l’idée de collectif artistique.

Q : A quel univers musical lies-tu les compositions de Ginger Moon ?

L’idée même de collectif emmène notre musique en dehors de son registre présupposé. Par exemple nous attaquons la troisième version de « Sans un mot » qui sonnera dans un registre éminemment soul, notamment grâce à la participation de Dalé, et au changement de la balance rythmique qui passe à cette occasion en ternaire ; alors qu’à la base le morceau dans sa version instru sonnait plutôt acid jazz puis chanson dans sa première version chantée, cependant on peut dire que jusqu’à aujourd’hui nous privilégions les styles de musiques ayant une affinité réelle avec l’instrument, donc nous n’utilisons que très peu les samples, programmations.. etc. A cet effet les morceaux oscillent  entre folk épuré, funk, soul avec quelques embruns de rock et de reggae.

Q : … Un des meilleurs moments passé à enregistrer votre album ?

Les moments de compos, et de prémaquette sont les instants les plus jubilatoires car c’est à cet instant que s’ouvre
le jardin des possibles.

Q : qu’est ce qu’il y a de magique dans l’instrument dont tu joues ?

La transe extatique du rythme tribale : plus d’objet, plus de sujet , plus de conscience, uniquement une pulsion et un enchevêtrement de sons nous embarquant à la fois dans un au delà de bien être spirituel par sa jouissance et de ce fait nous renforçant ce même plaisir instinctif, bref un cercle vertueux , une petite Mort mais instrumentale.

Q : Une référence littéraire que tu as envie de mettre en avant ?

Barjavel, george orwell, douglas kennedy, john connelly,j’aime la sf, le roman noir, les polars

Q : C’est quoi l’avenir de Ginger Moon ?

Radieux et solaire !

 

Niko joue de la batterie et chante avec Gingermoon

Your Eyes, le groove dans les yeux

Your Eyes

Ce 3° titre de GiNGeRmOOn a été composé il y a déjà quelques années par Cyril.

Your Eyes avec son groove arrimé autour d’un solide basse-batterie-guitare n’a pas pris une ride ! Le groove de fond est là, implacable.
Travail sous influences « acid jazz » avec des chœurs énormes et une belle impro de sax interprétée par Tristan. Le tout enveloppé dans un son live type « small club » donne tout de suite des envies de glissades sur le dance-floor.

Pas vous ?

Gil Scott-Heron, The Bottle

The Bottle, de l’album « Winter in America« 

« The Bottle » ! Quel titre. Le phrasé, le groove,  le son du clavier, … impossible de s’en lasser. Un chef d’œuvre.

Oui un chef d’œuvre signé Gil Scott-Heron.

Up there, douce ballade

Up There

Cette ballade presque enfantine laisse autant de place aux textes qu’à une superbe partie instrumentale emmenée par la clarinette basse de Vincent.

Le texte et ce lead racontent d’ailleurs sensiblement la même chose : la mélancolie d’une vie de solitude où l’amour est le seul recours.

Hey John, 1er morceau

Hey John

Ce titre est devenu hommage à John Lennon un peu malgré lui. Le morceau est né porté à la base par une compo soul proposée par Arnaud. Un prise de batterie et une prise de voix plus tard, le titre était né, mais pas encore  l’histoire qu’il allait raconter.

Sûrement porté par l’air du temps, le souvenir de Lennon  s’est manifesté. Qu’avait-il encore à nous offrir ? Que serait-il devenu ? … Et surtout, qu’avons-nous fait de sa mémoire, de son image ?

Hey John by GingerMoon

Vous pouvez nous dire ce que vous pensez, ressentez directement ici en commentaires ou sur le compte Soundcloud de Gingermoon.