GiNGeRmOOn

All entries in the Morceau category

Pour Personne

Pour personne, 1ère reprise de Gingermoon

Certains appellent ça une cover ; nous avons fait cette reprise du « For no one » des Beatles d’abord en studio. C’est entre deux prises lorsqu’on se laisse aller que les accords viennent naturellement ; on n’y prête pas vraiment attention la musique des Fab four est tellement ancrée en nous.

Puis cela devient évident. C’est bien CE morceau des Beatles que l’on est en train de jouer. Alors on bosse un peu plus, cela prend forme et on se dit que cela ferait une belle surprise en live.

Voilà notre version. Pour Personne … des arrangements simples pour ce titre merveilleux : un Fender Rhodes, une clarinette basse, une belle voix, rien de plus compliqué.

A savourer et partager.

Go Away, le blues de Gingermoon

Go Away… Le blues de GiNGeRmOOn

Go Away, c’est l’histoire d’un mec dont les nuits sont plus belles que vos jours … parce que c’est le moment pour lui de s’échapper ou de se retrouver, c’est selon.
Le seul risque dans cette mise en danger quasi quotidienne, c’est d’avoir à assumer jour après jour cette vie diurne remplie à raz bord, et ces nuits de relâchement complet. La solitude guette partout, même lorsqu’il tente de lui échapper. Elle est dans l’ombre de chacune de ses rencontres nocturnes.
Vie contrastée s’il en est et dont on peut redouter l’issue. C’est en tout cas ce que dit le texte.
Au moment ou se situe l’action, on est tout près du point de rupture…

Back from Mars

Back from Mars… suite et hommage rendu à une longue aventure

Si ce titre est aujourd’hui présenté comme une sorte d’écho à Space Oddity de David Bowie, cela ne résultait pas d’une volonté qui nous aurait animée dès la création du titre. C’est venu en cours de chemin.

Ceci étant, c’est pour nous l’occasion de rendre hommage à cet immense artiste que nous admirons. Space Oddity est en fait le deuxième album de David Bowie. Le titre a été enregistré au début de l’année 1969 et a été publié pour la première fois en juin 1969, soit un mois avant que Neil Armstrong ne pose le pied sur la lune. Il faudra attendre plus de 10 ans et la publication de Ashes to Ashes pour avoir quelques nouvelles de Major Tom. Nouvelles peu rassurantes en l’espèce puisque l’astronaute est devenu complètement junkie. On est donc heureux de le retrouver aujourd’hui de retour sur terre, sain et sauf, fatigué, mélancolique, mais au fond, heureux.

Sans un mot, de la pop sensible

Sans un mot

Se souvenir des belles choses…
Comme pour « Your Eyes », le titre ne date pas d’hier ! Esprit pop porté par les guitares acoustiques et une rythmique légère, c’est le premier titre chanté en Français. Enfin diront certains !

Comme souvent dans le procesus créatif de GiNGeRmOOn, les mots sont venus bien plus tard que l’instrumental. En l’occurrence, ils font référence à un film magnifique : Se souvenir des belles choses. L’interprétation de Niko est aussi sensible que l’est le film. L’inspiration musicale revient à Cyril et les mots sont d’Arnaud.

N’hésitez pas à venir partager vos avis, commentaires voire sensations sur la page facebook de Gingermoon.

Your Eyes, le groove dans les yeux

Your Eyes

Ce 3° titre de GiNGeRmOOn a été composé il y a déjà quelques années par Cyril.

Your Eyes avec son groove arrimé autour d’un solide basse-batterie-guitare n’a pas pris une ride ! Le groove de fond est là, implacable.
Travail sous influences « acid jazz » avec des chœurs énormes et une belle impro de sax interprétée par Tristan. Le tout enveloppé dans un son live type « small club » donne tout de suite des envies de glissades sur le dance-floor.

Pas vous ?